Berlin – en quelques souvenirs -

IMG_0374 IMG_0375Au mois de novembre (pfiouu, ça fait un bail), je suis allée à Berlin et j’essaie de retrouver mes impressions…

 

 

3 jours entier pour pouvoir entrevoir ce que cette capitale peut réserver si on prend le temps d’y fouiller dans tous les recoins.

Comme attendu, Berlin est une ville chargée d’histoire.

Depuis les vestiges du Mur de Berlin jusqu’aux avenues marquées par une architecture stalinienne, Berlin a exploité ses vestiges pour en faire des lieux d’art, des lieux de vie tout simplement.

IMG_0322

IMG_0314

IMG_0325de l’autre côté de ce monument, la Bernauer Strasse qui séparait en 2 par le Mur de Berlin.

 

 

 

 

Festival de couleurs le long de la East Side Gallery : 1.3km du mur de Berlin, peint par 118 artistes du monde entier, en 1990. 

IMG_0410

IMG_0398 IMG_0399 IMG_0403  IMG_0413

On a eu la chance de visiter les sous-terrains du métro qui servaient de bunkers aux civils pendant les bombardements. le guide a rendu cette visite passionnante, il fourmillait d’anecdotes. Ces bunkers sont devenus des sortes de musées avec des objets et outils datant de la 2nde Guerre Mondiale, comme la machine Enigma !

J’AI FAILLI OUBLIER ! détour obligé par la Porte de Brandebourg et le Reichtag (le parlement). 

IMG_0364 IMG_0378

Berlin est super grande (8 fois la taille de Paris parait-il…)

..IMG_0273.et patiente. En effet, je n’ai pas eu l’impression d’être dans une capitale. La vie là-bas semble être de qualité : pas de trafic routier gênant, de grands parcs, pas de bousculades auxquelles on pourrait s’attendre ; traverser en diagonale au milieu d’un carrefour devient un jeu d’enfants !

 

On peut sentir que cette ville est nouvelle. Les rues piétonnes aux pavés qui glissent ne sont pas légion. Au contraire, la plupart du temps nous nous sommes baladées dans de grandes avenues aux architectures baroques.

IMG_0284Il existe bien évidemment des parenthèses où des néons colorées mettent en avant quelques bâtisses. 

 

 

 

IMG_0289

Au gré de nos excursions, à la recherche de thé, de sacs à dos ou de chaleur tout simplement, nous sommes tombés dans d’agréables cafés avec un cachet tout particulier. 

 

 

IMG_0333On a ainsi apprécié un curry wurst (le plat local composé de saucisse et sauce tomate-curry), dans un restaurant situé sous une ligne de métro : ambiance jazzy qui nous transporte dans une autre époque.

 

 

IMG_0342 IMG_0346

 

En revenant de Cologne, j’étais conquise par leurs pâtisseries (Apple Struddle en tête) et tarte-crumble gourmandes. A Berlin, je n’attendais que ça. Bon, faut se faire une raison : il y a qu’en France où les desserts font partie de la tradition culinaire. Donc à chaque fois, on devait demander la carte des desserts. Mais le pire affront qu’on nous a fait, a eu lieu lors de notre avant-dernière nuit dans la capitale allemande. 

J’EN AI ENCORE DES FRISSONS ! la scène se passe à l’Est de Berlin, dans le quartier « Friedrichslain » où la jeunesse s’empare des bars et des clubs. Nous avons pris place -un peu tardivement pour l’heure allemande- pour dîner (20h) dans une brasserie. Une bouteille de vin, un risotto et une gaufre salée plus tard, on se dit qu’on prendrait bien un dessert. La serveuse nous invite donc à nous diriger vers la vitrine pour voir les parts de gâteaux. Y en avait des tas ! C’était machiavélique d’être devant autant de tentations !! Alors, innocemment, je demande conseil au serveur derrière son comptoir. Et là, d’un air de dédain – au summum du dédain – il me rétorque du tac au tac : « Honey ! Look how I am ! Do you really think I eat chocolate ? » , en accompagnant son discours de gestes à la Beyoncé. Et ensuite d’enchaîner avec un cinglant « It’s to share, I suppose ! »…alors qu’on voulait une part chacune !

IMG_0428J’ai aussi eu le plaisir de retrouver Eric.

Grâce à Eric qui vit dans un quartier hype de Berlin, nous avons eu accès à des endroits underground (concerts…) et profiter des meilleurs cafés, restaurant de falafel de la capital allemande.

Contrairement à ce que j’aurai pu croire ou plutôt imaginer, le dynamisme culturel ne m’a pas sauté aux yeux. Certes il y a d’excellents musées, en tête desquels je positionne le Judische Museum. L’architecture du bâtiment est surprenante, et le contenu est riche et très bien expliqué. Par contre, je voulais voir un bouillonnement. et il ne m’est pas apparu, sauf, en parlant justement avec les locaux, les amis d’Eric (qui sont dans le domaine, son frère fait partie d’un groupe et organise des concerts dans des lieux privés).

Bref, j’ai beaucoup aimé Berlin. Clairement 4 jours c’était trop peu pour apprécier cette ville à sa juste valeur. Je voudrais y retourner pour mieux appréhender les contours de cette si vaste ville (en plus j’ai loupé le pont près de Neukolln!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>