Un petit air de campagne à Hakone !

On a profité d’un dimanche ensoleillé début mars, pour faire un petit tour à la campagne, à Hakone ( à 1h30 au sud de Tokyo). Cette région est très touristique car elle rassemble tous les paysages naturels : volcans, lac et forêts. Près de 19 millions de  Tokyoïtes aiment s’y rendre pendant les week-ends et pendant les vacances.

Levé aux aurores, pour prendre l’Express « Romancecar » (qui n’a rien d’une romance, c’est juste un train) et arriver à Hakone-Yumoto à 8h. C’est alors une sorte de marathon qui commence où nous utilisons toutes sortes de transport en commun pour arriver au sommet du volcan.

carte de la région d'Hakone

Un petit train nous amène un peu plus haut sur la montagne, à Gora. petit train Hakone > Gora

Là-bas, nous prenons un café et un gâteau qui ont chacun la valeur de 500yens (touristique je vous l’avais dit, n’est-ce pas ?).

 

 

Le Parc de Gora Kôen est chouette. Bon, ce n’était sans doute pas le meilleur moment pour y aller puisque que très peu de plantes était en fleur. Donc on a vu ça : cèdre himalayen, choux (enfin, je crois), paperbush (chrystanthèmes blanches)… fleurs jaunesPaperbush serre tropicale

 

 

 

Et au printemps, il y a aussi des roses, des cerisiers (naturellement !), des pivoines, etc. Amis de la nature, bonjour ! Et dans ce parc, on trouve aussi une Serre Tropicale avec des fleurs de toutes les couleurs.

 

On prend ensuite le funiculaire pour aller encore plus haut sur la montagne à Souzan, où clairement là y a rien à voir. Donc, on enchaîne avec le téléphérique pour aller encore plus plus haut sur la montagne à Owakuni. Le paysage est magnifique malgré l’odeur de soufre : des fumerolles de gaz sortent du volcan Kamiyama. Owakudani

Pour la petite histoire, il y a 3000 ans, quand le volcan Kami a explosé, les japonais ont nommé cet endroit « l’enfer ». En 1876, l’empereur Meiji a visité cet endroit mais il ne pouvait venir dans un lieu qui s’appelle l’enfer. Alors, il a été renommé Owakudani (merci le guide du routard !)

On a marché dans la broussaille pour observer ses gaz jaunes… et résultat, on s’est sali les chaussures. chaussures sales

 

 

Et puis surtout la spécialité du coin, ce sont les œufs durs cuits à la vapeur des crachas de gaz qui donne à la coquille une Kuratamagocouleur noire. Il parait qu’en mangeant un seul de ces Kurotamago, votre vie est prolongée de 7 années…alors on a pas hésité une seule seconde !

 

 

Après cette cure de jouvance, on est descendu de la montagne toujours en téléphérique vers le lac d’Ashinoko où a pris un bateau de pirate. Pourquoi de pirate, le mystère demeure toujours. Lors de la traversée du Lac, on peut normalement apercevoir le mont Fuji. Mais manque de pot, le brouillard s’est invité et on a rien vu ! traversée du lac Ashi en bateau

A Hakone-Machi, nous avons visité un musée « Hakone Sekisho ». Ce musée prend place au sein d’une reconstitution d’un vieux poste de garde datant de 1619. Il servait à surveiller les déplacements des japonais, notamment des samouraïs. Et les clandestins étaient condamnés à être crucifiés ! Check point

 

 

 

Allée des cèdres

 

Nous avons marché le long du vieux chemin du Tokaïdo ou l’allée des cèdres. C’était beau mais pas autant que Hanami faut le dire !

Et puis, on avait un peu de temps avant de reprendre le train pour Tokyo. Alors, on en a profité pour faire un onsen, autrement dit un « bain public ».

Qu’est-ce que c’était bien ! A refaire ! :) 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>