M.B.M \ Je suis montée sur ma cheminée pour vous montrer ce que j’ai tricoté

… et ceci n’est pas qu’une rime !

Voici donc mon dernier tricot (fini il y a quelques temps de cela).

IMG_0236Quand j’ai quitté mes collègues d’Orléans, ils m’ont fait ce cadeau (parmi tant d’autres!) : un kit pour tricoter ce haut turquoise…peut-être voulaient-ils occuper mes soirées seules à Grenoble ?? :) Toujours est-il qu’en deux temps trois mouvements et un brin de patience… tadaaa, je me suis fait un t-shirt.

Bon ce n’est pas moi qui vais vous donner des conseils mode. j’ai décidé d’agrémenter ce top plutôt loose avec une jupe habillée et des escarpins.

Je suis donc grimpée sur mes talons et sur ma cheminée pour faire quelques photos… la montagne ça vous gagne : envie de grimper partout ?!?

Merci encore à eux pour ce cadeau ! Je pense très souvent à vous. 

IMG_0234  IMG_0255

img_8322

M.B.M \ Checkers Basket (WAK)

img_8342Voilà, le dernier kit WAK exécuté par mes soins.

Un panier aux dimensions suivantes : 40cm et 60cm de hauteur.

J’ai mis 2 jours à le faire. La technique du crochet m’était totalement nouvelle. Mais une fois le coup de main pris, j’ai enchainé les mailles.

 

img_8341 img_8338

La matière est du trapilho : ce sont des t-shirt recyclés. La matière est très souple et une fois montée très rigide. img_8328J’ai garni le panier de pelotes et autres accessoires de tricot. Mais je me dis que je pourrais en refaire un autre pour mes écharpes, mes sacs, mes sous-vêtement, mes vernis,… ;)

En passant

M.B.M \ Portant en bois : la Redoute peut aller se coucher

J’inaugure une nouvelle catégorie : M.B.M MadeByMyself ! et il faudrait rajouter pas peu fière !

Force est de constater que je commence à être à l’étroit dans mon 33m². L’armoire explose, mes robes sont froissées : je me devais de réagir ! Peu de solutions s’offraient à moi : déménager dans un nouvel appartement avec un dressing ou alors un portant.

J’ai opté pour la 2ème solution et voilà ce que ça donne.  2016-06-12 20.22.58

 

 

 

 

 

 

DSC00216J’ai profité d’un week-end ensoleillé (tu te souviens?) à Saint Dyé pour solliciter des conseils avisés et du matériel pour m’aider à construire ce portant. En voici les quelques étapes (dans les grandes lignes) :

 

 

DSC00212Choisir des tasseaux de bois (6 au minimum, voir plus pour l’ajout d’un « support ») et les poncer (ne pas oublier d’être patient).

 

 

 

DSC00213 DSC00214 Visser les tasseaux de bois entre eux et scier les bouts qui dépassent (faire preuve d’entêtement).

 

DSC00215

 

Pour finir, peindre les tasseaux (rester concentré et n’oublier aucune partie).

 

 

 

Après un transport un peu compliqué où la colonne vertébrale sera probablement mise à rude épreuve (à moins d’avoir un Monospace ou un Kangoo), installez le portant à l’endroit dédié et ajouter la toucher finale : la tringle !

2016-06-12 20.27.34Ça m’aura pris 3 jours mais je suis très contente du résultat je n’ai rien à envier au portant de la Redoute !

Il ne reste plus qu’à admirer le travail en faisant des photos « stylées bébé ! » : parce qu’en vrai, c’est un peu le bazar dans mon portant et je ne porte que très rarement ces escarpins noirs !

En revanche, ce qui est vrai, c’est que j’ai tricoté le haut rose… et ça aussi j’en suis pas peu fière !

 

IMG_9571
État

Les étapes d’une rencontre

Je ne compte plus le nombre de châteaux, temples et jardins zen devant lesquels j’ai pu m’extasier. Mais ce qui me marque encore aujourd’hui et qui rend mon voyage inédit : c’est l’expérience de la rencontre.

Force est d’avouer qu’au début, le soucis d’une bonne gestion du budget nous a conduits à utiliser le Couchsurfin’ (CS)…même si l’intimité d’un couple peut en pâtir.

Sans le CS et les rencontres inattendues, mon voyage aurait sans doute été différent.

Même si la rencontre, devient une routine, elle reste enthousiasmante. Descriptif des étapes d’une rencontre :

1) Tu attends ton hôte (souvent dans le froid, dans une gare mal isolée). C’est le moment de l’appréhension (surtout pour le 1er)  :  

Qui est le couchsurfer ? Qu’aime t-il ? A quoi ressemble t-il ? (les descriptions sur CS peuvent parfois être succinctes). Il est étudiant, c’est une familleça ne colle pas toujours. Mais bon ce n’est pas grave, c’est le temps d’une soirée après tout et surtout tu en ressors TOUJOURS enrichie.

2) La prise de contact n’est pas naturelle : il t’accueille – tu n’es pas chez toi -tu ne parles pas la même langue. Mais l’hôte tente tant bien que mal de te mettre à l’aise. La plupart de temps, il veut te faire découvrir son pays et surtout en connaitre d’avantage sur les coutumes du tien.

3) Et au bout d’un moment, vient le lâcher prise. Le temps est compté, tu es sur la même longueur d’ondes, tu fais des blagues et tu te détends.

4) Déjà vient le temps des adieux : dire au revoir est toujours délicat. On sait que c’est une rencontre éphémère. Et pourtant, avoir été choyés le temps d’une soirée (ou plus) rend ces moments inoubliables et ces personnes tellement attachantes… à tel point que je serai bien restée bien plus longtemps chez Bob, Sam, Thierry…  

5) L’espoir : l’espoir de croire qu’on se reverra, qu’on restera en contact… malgré la distance.

Merci encore à ces collocs du bout du monde…

 

 

 

 

peinture